vendredi, juillet 07, 2006

Histoire d'eau

Quinze jours sans bad-beat, aucun de tirage flush raté, pas même un coin flip perdu…
Suis-je entrain de rêver ? Suis-je entrain d’avoir (enfin) la baraka d’un Chris Moneymaker ? Les dieux du poker m’ont-ils (enfin) reconnus parmi les leurs ?...
Non… Juste quinze jours sans jouer, coupe du monde addict je suis resté figé devant ma télé, l’esprit anesthésié…
Flash-back bridge : une double victoire dans des satellites au Cercle Wagram, nous pose Yoann et moi comme challengers dans deux tournois, le 300€ et le 500€. Mon break va donc brutalement cesser, l’heure est arrivée.
Je reste réticent à quitter ma télévision, à rompre le doux confort et la moite torpeur de mon canapé pour enfiler le costume de Gladiator mais un 300 et un 500 presque freerolls ça ne se refuse pas. Entrée dans l’arène aquatique:


Le mercredi offre le premier round, une cinquantaine de joueurs pour une première place à 7500€. Tout commence à 20h le jour de la fête de la musique donc (est-il vraiment indispensable que je me justifie) j’arrive avec 40mn de retard. L’horloge du tournoi annonce 17mn avant la fin du round 1, premier coup de chance de la soirée. Mon second coup de chance arrive au tirage de la place : une table de bons joueurs et table où se jouera la finale (donc je ne bougerais plus). Je montre mes premières mains pour indiquer aux joueurs qui ne me connaissent pas mon style Fort Knox. Pari réussi, mes futures relances sont respectées, pas un seul showdown, pas une seule frayeur, je suis celui qu’on cherche à éviter. Je double et je triple avec la publicité des croupiers (OOh !! il est solide le sous-marin….le noir n’est pas noir ce soir...etc…ils sont très cons mais ça me sert).
Plus que 15 joueurs et un coup charnière : un joueur relance en middle position à 2400 aux blinds 300-600, je le call de BB avec pocket 8 avec l’intention de le check-raiser au flop. Il tombe un flop insignifiant 2-4-10. Je check comme prévu et cet énergumène tue mon plan en m’annonçant all-in à 27000!!! Je me tâte un moment car je sens un bluff très téléphoné avec une main comme AK ou AQ, puis je regarde mon stack (nous sommes les 2 chip-leader), il me restera 5000 (cave de départ) si je le call. Je me dis que ce coup est in-call-able a cause de nos stacks et qu’il le sait, donc il n’a pas grand-chose. Je le regarde et j’en suis sur…mais je sens que je vais déchatter le coup et…Muck. Il se lève tout fier et jette sa main (A8o) sur le green…grand fou va...j’vais te défoncer…
La table a vu ma faiblesse, désormais je suis le pigeon et croyez moi ils ont tous essayés de me tirer dessus, fini le respect, dès que je pose un ch’ton j’entends « boite !! »…Bref, la pause arrive au bon moment, il me reste 22000, la moyenne…on est 10 pour 4 payés.
Yoann et Eric le patron de la zone poker du cercle sont mes premiers supporters mais ils sentent le sang s’écouler de mon foie blessé. Dans cette piscine pleine de piranhas c’est signe de fin. Alors, comme je n’aime pas les petits poissons, je m’attaque au squale, le vrai, le grand blanc. Le joueur que dès le début du tournoi j’ai catalogué comme Z menace, Patrice Bourdet. Suite à l’enchevêtrement des événements (heu…tous les joueurs entre nous ont sautés) il se retrouve à ma droite dans un moment où je joue très mal….pas de défense des blinds, pas d’agressivité, pas de mains favorables, un temps faible (voire très faible)…deux tours de table vont sceller mon destin.
Il égalise ma BB à 1400, j’ai A7o mais je ne relance pas (erreur !!), flop 9-7-2 rainbow, il me fait un minimum bet, je lui réponds par un minimum raise (erreur !!), il flat call, turn 4, toujours pas de danger surtout qu’il check, ok ! get the fish away !, je pot (erreur !!), il me regarde surpris, se gratte et me fait un desperate call après une longue inspiration, river Q, et là il me fait un minimum bet : ????????? Je le call (erreur !!) car son move est trop étrange pour raiser d’autant que je n’ai pas grand-chose : il me montre Q7o !!! Fuc***g river….le tour de table passe et je rumine ce coup pourri, ma plaie est maintenant béante…
Même configuration, K9 au BB, il égalise, je ne raise pas, flop 9-7-4, il fait un minimum bet, ça m’énerve (similitude douteuse avec le coup précèdent) et je craque : OOllllinnnn…pas de réflexion pour lui, il pousse mes anciens jetons au milieu et me montre 7-9 (arghhhh) Bref…je fini 10eme et lui full on the river
Je me lève un peu groggy, regarde son aileron frétiller au large et en tire les leçons : j’ai perdu la bataille des blinds, ça ne m’arrivera plus, la prochaine fois, je serais en mode Samir : DAWAL !!!(heu…pour les béotiens ça veux dire je pousse tout et je ferme les yeux)


Next day, next story.


Cette fois pour le 500, j’arrive avec 1h10 de retard (lol), le deuxième round a commencé depuis 10mn. Je tire la même table que la veille mais les joueurs sont très différents : que des deglingos !!
- Le vieux F qui parle toujours de sa prothèse, de sa prostate, de sa pompe à uriner, etc.…qui t’appelle tout le temps « mon ami » avant d’essayer de te défenestrer, te fait des sourires de gentil neuneu puis te traite de fils de chienne une fois le dos tourné; bref très ….sympa
- Marco, un type très sociable qui gueule tout le temps, qui rit fort, tape dans ses mains, met l’ambiance.... Un peu nerveux, il a besoin de s’extérioriser mais il joue bien…quand il joue
- Manu (personnage qui mériterait un blog entier), LE grand caller de l’espace. Jeter une paire de 3 kicker 5 sur un flop AK3 est pour lui une vraie torture, il faut qu’il call, il faut qu’il voit le turn (attention, il tente souvent de voler au turn si vous checkez) puis il faut qu’il voit la river; diplômé de l’horreur, membre de l’équipage de Captain Flam, il n’est pas de notre galaxie. Impossible de savoir ce qu’il va faire et ce qu’il a en main.
- Un Live bot, mais si ça existe ! Un gars qui fait toujours les mêmes mimiques, les mêmes raises, les même calls, qui égalise TOUJOURS la BB quand il est SB, qui raise TOUJOURS au bouton…
- Un psychopathe égocentrique (c’est moi que tu raise ??? dit c’est moi que tu raise !!!!) qui tente des bluffs à la river avec 3 joueurs dans le coup et qui hurle au badbeat quand il perd en étant favori à 5%...un régal
- Un personnage de manga à la One Piece (genre Baggy ou Foxy Oyabi pour ceux qui connaissent) avec son équipage de supporter débiles (genre : heu, pourquoi t’as couché ton A3o chef ?? parce que moi, le chef, je sais que sur 8-9-10 au flop je ne ferais pas quinte…ouais, il est trop fort le chef…..vive le chef !!!…).
- un type qui trop regardé Bruel sur C+, lunettes noires, position statue, pas de sourires, pas un mot, pas un tremblement quand il limpe avec AA, pas une perle de sueur quand il se fait défoncer son AA contre mon 7-3o, bref le gars trop fort mais qui en fait …saute sur un bad-beat (nan….j’déconne….je le shoote parce qu’il m’énerve à jouer les 10 premium hands de Phil Helmutt comme une brèle)
- Un type assez compulsif, qui a très envie de se suicider, on y reviendra
- Et, à ma droite, un type que je n’aime pas du tout (et dire que je suis le gars qui aime tout le monde, pfff y fallait vraiment qu’il soit @##). Je le shoote donc assez vite en mode « Orangina noir », tellement méchant qu’ils ne le commercialisent pas…gnac gnac gnac
Bref, une jolie table de oufs, ça limpe tout, ça raise tout, ça call tout, ça all-in tout, ça saute de partout. (Genre je raise à 5 BB pré-folp avec AK au bouton sur 4 limpers, j’ai 2 callers, flop K-2-6 dont 2 coeurs et j’entends all-in de Manu, je fold et il me montre Q2 de cœur…lol). Quand Yoann arrive à ma droite, j’ai déjà triplé…et il se trouve à une table qui va bien avec son style (sic !). D’ailleurs quand il raise au SB, son calleur est notre suicidaire, et le flop assez contendant A-A-10. Le Yo’ check et le ‘kill-me-I-m-a-fish’ nous fait un bô all-in. Le Yo’ calle sans hésitation en nous montrant un AQ tandis que notre type fait la moue du « veni, vidi, out » en montrant ….suspenssssss….J-10o…j’ai faillit m’étouffer de rire, jolie mort pour un suicidaire.
Bref, j’arrive en finale avec un tapis moyen…le Yo’ (aussi en finale, congratulations !!!) me relance alors que je suis de SB et je lui balance tout dans la face avec KK, il couche avec le regard du chiot qui sort de chez le dentiste son JJ…
Plus que 7 quand je me mets toute la table à dos : Je ne veux pas dealer !!! Quel scelerat !!!....non, sans déconner, on ne va pas dealer à 7 !!! …dès lors je suis la « persona non grata », un joueur me dit même qu’il se fiche de son résultat du moment qu’il me shoote, je deviens son ennemi intime (pas trop quand même, je suis timide…)….Bien sûr, je le shoote mais non sans lui faire un joli sourire et un clin d’œil à la Fonzy dans Happy Days: t’es un bon toi…mais reste coooooool
Plus que 5 et la bataille des blinds deviens âpre. Le joueur à ma droite est hyper agressif (et chattard) et son pote à ma gauche est hyper chattard (et agressif), il jouent ensemble, me relancent en décalé, ne se gênent pas, leur mécanique est bien huilée…je suis une boule de billard qui roule, qui roule…pas moyen de m’en sortir, quand…..c’est la pause…pffffffff
Là, un truc me mets la pression. Un des room manager vient me voir et me dit avec son accent Corse: t’a intérêt a gagner, j’ai parié 1000€ sur ta victoire….gloups…grand fou va…je ferme les yeux et je ne voit que des images de mon corps sombrant dans la Seine un bloc de ciment aux pieds….maxi gloups…Je regarde Yoann pour savoir si c’est une blague mais non….p’tain va falloir chatter…
Je me rassois en mode « too young to die ». Un joueur saute et j’annonce : on deale ???...pas de réponse….je double mon stack et j’annonce : on deale ??? …ok à ma droite, ok en face… (Dis oui stp, dit oui !!!) …ok à ma gauche…sauvé et plus riche!!!
On nous amène des goodies Wagram (pulls assez sympa, que Yoann réclame malgré son élimination précoce en finale, pfff vraiment intenable celui-la…) et je prends mon cash à la caisse
Un toast au foie gras avec mes neo-compagnons victorieux, il est 04h et demain je bosse…

6 Comments:

At 20:04, Anonymous Anonyme said...

yiann tu sais pas ecrire ou bien tu sautes tj trop tot pour avoir quelque chose à raconter?

DAms

 
At 16:22, Anonymous Anonyme said...

lol sympa wagram y a les paris sur les joueurs
sinon felicitaions pour votre blog essayez de le tenir a jour du mieux possible, y a tellemnt de blog qui parte bien et qui sont laisser en friche :(

twist

 
At 20:03, Anonymous Anonyme said...

Mort de rire...j'ai l'impression d'y etre

Inuit

 
At 09:29, Blogger Frédéric "LCF" Dupont said...

Belle perf hat off :-)

et beau blog aussi les gars !!!

 
At 12:00, Blogger legiorgio said...

Après histoire d'eau faudra nous faire histoire de jus d'orange ;-)

 
At 23:37, Blogger viridiana said...

salut
vraiment sympa ton blog je me pisse dessus de rire
t'es le bienvenu à niort (tous les mercredis à 20h15 c'est 2 euros la cave) on a un spécimen de caller qui devrait t'intéresser
signé : un niortais
p; s : j'ai traduit (enfin presque fini) le dernier de dan harrington tu connais pas un éditeur ?
allez et bonne continuation
t'as l'air de super bien jouer n'empeche ! si tant est que cela veuille dire quelque chose

 

Enregistrer un commentaire

<< Home