lundi, août 21, 2006

Giorgio Trilogie, Part I: Les rongeurs

Le poker est parfois semblable à une fête foraine. Un stand de tir au pigeon avec des fusils rouillés, des grands 8 avec des gens qui hurlent, des labyrinthes à miroir, des manèges à chevaux de bois tournant sous le rythme endiablé d’un air soap, des vendeurs de ‘barbe à papa’ (dont pass the suga !), un train de l’angoisse, des gens qui rient, des gamins qui pleurent parce que la boule de glace à la fraise est tombée sur le sol maculé de papiers froissés (p’tain de badbeat c’te boule fraise) et aussi tous les jeux de grue pour attraper la peluche WoodyWoodPecker ou le petit cochon tirelire avec la queue en tire-bouchon.
Une de ces fêtes pokériennes à lieu chez le forain Giorgio. On y trouve de tout…les joueurs sont là pour l’ambiance ‘Emir Kusturica’, il faut aimer la trompette et les plumes. Pour être franc, après mon premier passage je pensais ne jamais y retourner, mais pourquoi se priver d’un tel laboratoire de jeu ?

Notre hôte, Georges aka Giorgio est avant tout quelqu’un qui aime le poker, il le lit, le visionne, l’étudie, le joue on-line, le joue live. L’amour qu’il a pour ce jeu ne compense pas son non-talent absolu mais il le sait donc progressera. De plus "Poker is a game of people" nous dit Doyle, et tout comme Raoulshiro je crois à l’importance fondamentale de la convivialité autour d’une table de poker, et sur ce point Georges n’a pas de lacunes. Son point faible est son coté Lemming, tout droit, tout droit sans réfléchir, tout droit puis quand le mur est là : Oh no !!

Les autres joueurs sont des spécimens, chacun ayant une spécificité propre définissant leurs unicités. Ne pouvant faire un éventail exhaustif des cas en présence, je ne peux que piocher dans ma mémoire certains profils conceptualisant la tablée du forain. Excusez par avance certaines critiques mais j’ai l’irréel espoir quelle serviront à ces joueurs dans leurs évolutions pokérienne.

Je me devais de commencer mon tour de table par Tristan aka Twist.
Twist est un drôle de joueur, à notre première rencontre il m’a sortit d’un tournoi avec Q-5o alors que j’avais misé la moitié de son tapis préfop et l’autre moitié sur un flop A-5-10. Bien sûr j’avais un weak AQ et lui brelan sur le turn et je l’avais pris pour un bourricot….mais en fait c’est un hamster. Le hamster dans sa cage tourne en rond et s’ennuie alors on lui met une roue et il pédale dedans toute le journée, une sorte de cycliste refoulé. Comme beaucoup d’autres joueurs, j’avais catégorisé Twist dans la case des ‘gars qui ne comprennent pas grand-chose’ mais j’avais tord…. Cette révélation se porta à mes yeux lors d’un satellite pour le tournoi Clubpoker à l’ACF jouée chez Giorgio. Shooté par un newbie (je ne connais pas son nom mais c’est avec Benoist le meilleur rookie 2006 selon moi), je reste derrière Tristan un moment…Et je regarde ses mains, il fold tout ce qui est relancé (avec un bon moment de réflexion pour ne pas craquer) et franchement m’impressionne AJ, 55, A3, KQ, A9…puis il reçoit 10-8 est envoi la boite sur un coup déjà relancé….qu’il gagne en faisant une horreur. C’est à ce moment la que j’ai compris, Twist vit dans un monde parallèle, son corps est la mais pas son esprit. Ok, je sens que vous rigolez, que vous pensez que je chambre alors que je vous fais part de ma découverte. Il vous faut une preuve, la voici.
Ce samedi soir, j’ai joué avec Tristan une fois de plus, il souhaite progresser alors demande conseil sur certaines de ses mains de Omaha Hilo, sur certaines situations compliqués de call, etc…puis intervient un coup de Courchevel Hilo avec un 5 en free card. Comme à mon habitude, je pot en middle avec en main A-3-6-8 (une bonne main de mer@#), plusieurs calleurs dont Twist quand le BB pot à son tour…nous sommes 4 à voir le flop : 5-5-Q, le BB pot again et tout le monde se couche sauf Twist. Avec un joueur normal, j’aurais pensé à un affrontement QQQ55 contre 5555 ou un pédalage en règle du type qui à AA contre le type qui à brelan de 5 ou avec des gold-fish brelan contre brelan….Mais non, là je savais que le BB avait carré et que Twist cherchait le low runner-runner pour récupérer les jetons qu’il n’aurait jamais du miser. Le plus étrange, n’est pas ce call au flop (puis au turn) que E.T n’aurais pas fait mais plutôt la réflexion qui y mène:
- Je pensais que le gars n’avait que full…
- …ben, heu …et alors ??? tu ne jouais que le bas et même pas max (A-3)….
- ben, j’ai vu que le 5 avait doublé au turn….
- ??? ….tu ne regardes pas le flop quand tu mises….
- des fois, oui, là non….
Un silence s’installe…une heure plus tard :
- sinon, je peux quoi faire pour progresser ?
- Ben……heu…..heu…..regarder les cartes se serait bien….
La soirée continue et je me fait bien défoncer sur les river (même ma voiture m’a fait un badbeat, c’est dire…) tandis que Yoann vivote en s’empiffrant de potatoes chips (à défaut de chips). Soudain il craque face à Twist en annoncent un duel head’up pour prouver que notre Mr. T ne sait pas jouer, et quel duel: NL holdem mais 3 cartes pour Tristan et 2 pour le Yo’. Et là comme prévisible, Twist joue bien et bat le duelliste à 2 cartes.
La morale de l’histoire si il y en a une, c’est que Twist est un hamster extraterrestre mais aussi un joueur correct, mais personne ne le sait, même pas lui, surtout pas lui…

Next episode: Giorgio Trilogie, Part II: The good, The bad & The ugly

5 Comments:

At 23:00, Blogger blob said...

yoann s empiffre toujours de quelque chose-chips...
A+

Conyfair

 
At 13:11, Blogger legiorgio said...

Pat arrête je vais me pisser dessus tellement j'suis pété de rire !!!

Giorgio

 
At 13:54, Anonymous Anonyme said...

lol Un peu exagerer mais j ai bien rigoler lol
Tu viens au cash games de ce We chez bastos Pat ?
Je sens que tu auras plus de chance :)

ps : et puis faut qu on se fasse un pti Hu avec 3 cartes pour moi j ai adorer

re ps : re lol

Twist dit "le roi de la deguelasserie"
ou "le cycliste a maillot a pois"
ou encore "le pedaleur du mont ventoux"

 
At 19:54, Anonymous Anonyme said...

j avoue que je partage par moment le type de craquage "juste pour faire l horreur" comme le fait twist... mais la difference c est que je verifie que l horreur est encore possible.

le poulet, perplexus animalus

 
At 17:48, Blogger Scrubs said...

Merci Patrick et Yoan pour ces délicieux moments de poker.

Après ça, il y en a encore qui se la joue "je l'ai check raisé UTG mais j'avais les yeux noirs et il m'a shooté sur un back door runner runner"...

En tout cas, on a pas fini de se marrer si vous attaquer la stratégie selon Saint Charlot...

 

Enregistrer un commentaire

<< Home